DIEU EST MORT : “Une éructation salutaire” CHARLIE HEBDO – “Hautement réjouissant” LE PARISIEN – “Inclassable” L’HUMANITÉ

“DIEU EST MORT Et moi non plus j’me sens pas très bien !” de Régis Vlachos Après un fabuleux succès au Festival off d’Avignon 2017 et 2018, un spectacle complet plusieurs jours à l’avance et ce pendant toute la durée…

DIEU EST MORT : "Une éructation salutaire" CHARLIE HEBDO - "Hautement réjouissant" LE PARISIEN - "Inclassable" L'HUMANITÉ

Source

0
(0)

“DIEU EST MORT
Et moi non plus j’me sens pas très bien !”
de Régis Vlachos

Après un fabuleux succès au Festival off d’Avignon 2017 et 2018, un spectacle complet plusieurs jours à l’avance et ce pendant toute la durée du Festival.
Après « Partisans », « Little Boy » avec Christophe Alévêque, l’adaptation de « La Vie de Galilée » de Brecht, le dernier texte de Régis Vlachos et la dernière création de la Compagnie du Grand Soir.
“Entre les Monty Python et Woody Allen, Nietzsche et Coluche, Voltaire et Devos,
un spectacle engagé et poétique…rock’n’roll et jubilatoire ! »

avec Régis Vlachos et Charlotte Zotto

Mise en scène : Christophe Luthringer, Franck Gervais
Création vidéo : Maxime Trévisiol
Création sonore : Caroline Calen
Lumières : Franck Gervais
Costumes : Gaël Yannic

C’est l’histoire réjouissante de la mort de Dieu par un petit garçon qui grandit et qui n’est pas content ; un souvenir féminin à la guitare électrique qui le hante, le perturbe. Alors c’est une genèse qui foire, des souvenirs d’enfance poétiques et décalés, des règlements de compte, un cours de philo qui dégénère, une séance chez le psy qui ne sert à rien…Et du rire, des prophètes, un aquarium… !

On croise Michel Sardou qui veut absolument y croire, Zorra et l’Arabie Saoudite, l’élection de Mitterrand avec une baguette magique, un poisson rouge moqueur, la première blague juive …!
C’est une histoire attachante et folle, qui donne à penser, rire, pleurer, mais surtout envie de rire parce que c’est une jubilation épidermique indispensable
après Charlie et le 13 novembre.

www.compagniedugrandsoir.fr

La presse
« Un bric-à-brac comique, dans un esprit interactif inondé de bonne humeur. Un sacré sens de l’humour ! »
L’EXPRESS, Christophe Barbier, 07/02/2018

« Régis VLACHOS forme avec la charmante Charlotte ZOTTO un joyeux tandem et dans leur cour de récréation, l’arbre de vie jubile de plaisir! »
LE MONDE.FR , Evelyn Tran 14/02/2018

« Accompagné de Charlotte Zotto, Régis Vlachos est bondissant, déconne beaucoup dans un spectacle drôle et (im)pertinent, original et hautement réjouissant »
LE PARISIEN, Sylvain Merle, 21/01/2017

« Comme si chaque naissance de l’homme était une Genèse renouvelée… Sauf que ça foire tout le temps. Pas de premier, de deuxième, de sixième jour… Émerge de tout ça un grand cri de colère, une éructation salutaire, pour tenter de panser nos plaies récentes. Ne restent que la vie, le rire… le rire étant le propre et le figuré de l’homme. »
CHARLIE HEBDO, Gil Chauveau, 11 janvier 2017

« Drôle ! Les deux compères sont aux commandes d’un objet théâtral assez inclassable, parfois truculent. »
L’HUMANITÉ, Gérald Rossi, 14 décembre 2016

« Ce spectacle n’est vraiment pas de nature à ébranler la foi. Il est désopilant, d’un rire intelligent grâce à son esprit, son talent et son lyrisme »
FRANCE CATHOLIQUE mai 2016

« Toute recherche sur la condition de l’homme passe nécessairement par l’épreuve du rire. En partage. Le rire est spontané et cela est théâtre. Et du bon. Thérapique. Cathartique. Régis Vlachos enfile les scènes comme autant d’épisodes d’une conscience en chemin vers elle-même. L’on peut déguster, en famille, entre amis, ce spectacle qui donne à chacun le chemin de l’humour.
LA REVUE DU SPECTACLE, Jean Grappin, 19 décembre 2016

« Du charme ! De l’oralité comme dans une soirée entre amis. La présence de l’auteur-acteur est forte, escortée par sa complice Charlotte Zotto. »
WEBTHEA, Gilles Costaz, 12 décembre 2016

« Original et gonflé, drolatique et poétique sur le parcours d’un homme confronté à Dieu… Nous avons toujours besoin de rire pour ne pas avoir à en pleurer ; cela Régis Vlachos l’a parfaitement réussi.»
PARISCOPE, MCN, mai 2016

« Un spectacle réjouissant et jubilatoire qui joue sur une palette riche d’émotions, de tendresse. Un magnifique charisme de Régis Vlachos et une lumineuse Charlotte Zotto »
ZIBELINE, MY Colombani, Juillet 2016

« Hyperactif, aux délires les plus osés ; c’est une colère ponctuée d’amour, un rire mêlé de larmes, un coup de gueule haut en couleurs. C’est atypique et ça ne manque pas de courage ni de piquant !
SORTIR À PARIS mai 2016

” Un réquisitoire éclairé pour la liberté d’expression contre tous les intégrismes… un morceau d’humour captivant et émouvant dont il faut se délecter sans hésitation.”
REGARTS juillet 2017

0 / 5. 0

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *