Entretien avec Patrick MONTIER, Smart City manager du canton de Genève.

Pour la plupart des collectivités, la smart city est une ville qui utilise les technologies de l’information et de la communication pour améliorer la qualité des services public et en réduire les coûts aux profits d’usagers qui n’en mesurent pas…

Entretien avec Patrick MONTIER, Smart City manager du canton de Genève.

Source

0
(0)

Pour la plupart des collectivités, la smart city est une ville qui utilise les technologies de l’information et de la communication pour améliorer la qualité des services public et en réduire les coûts aux profits d’usagers qui n’en mesurent pas vraiment les résultats. D’autres villes et territoires, à l’exemple du canton de Genève (Suisse) ont choisi une autre voie : celle de transformer un territoire, pour et avec les habitants

Lancée il y a maintenant deux ans, « Smart Geneva est une démarche qui va porter des solutions concernant les conséquences de l’urbanisation », précise Patrick MONTIER. La métropole genevoise s’est considérablement étendue ces dernières années ce qui amène, comme toutes les grandes métropoles, des tensions au niveau de la circulation, de l’étalement urbain, de l’eau, sans compter la prise en compte du réchauffement climatique. « Le GIEC prévoit de températures qui sont celles du sud de l’Italie. Dès il faut que la ville puisse s’adapter », poursuit Patrick MONTIER. « Notre démarche Smart City est plutôt orientée vers le bien-être des citoyens et la résilience du territoire. Même si nous avons besoin de technologie, nous ne sommes pas sur une vision de la Smart City purement technologique. Nous avons une vision plus pragmatique où nous mettons le citoyen au cœur de notre démarche ».

0 / 5. 0